Greboca  

Bidouilleux d’Web  -  Mise à jour à propos de la stratégie de localisation de MDN

 -  Décembre 2020 - 

MDN web docs Mozilla : Des ressources pour les développeurs, par les développeurs. Cet article est une traduction d’An update on MDN Web Docs’ localization strategy, écrit par Chris Mills. Si vous souhaitez contribuer aux traductions de MDN en français, venez nous faire signe sur le salon #l10n-fr !

Dans un billet précédent (Évolution de MDN Web Docs, les dernières infos sur la nouvelle plateforme), nous évoquions de nombreux aspects de la nouvelle plateforme MDN qui sera lancée le 14 décembre. Dans ce billet, nous nous pencherons sur un aspect en particulier : la gestion de la localisation pour MDN à l’avenir. Nous verrons comment notre réflexion a évolué depuis le précédent billet et comment nous revoyons notre approche.

Un plan d’action revu

Suite aux retours attentifs de la communauté, nous avons mené des recherches supplémentaires et déterminé un chemin plus clair et solide.

Tout d’abord, nous souhaitons rester focalisés sur le travail nécessaire au lancement de notre nouvelle plateforme et nous assurer que l’ensemble du système fonctionne sans problème. Cela signifie que lors du lancement, nous prévoyons toujours d’afficher les traductions pour l’ensemble des locales existantes mais dans un état gelé / en lecture seule pour commencer.

Nous envisagions d’utiliser principalement les traductions automatiques sur cette nouvelle plateforme. Un problème majeur reste que si les traductions automatiques peuvent être une solution acceptable pour les langues européennes, ce n’est pas le cas pour les langues asiatiques CJC. La structure de ces dernières est fondamentalement différente de l’anglais et des langues européennes. De plus, si de nombreux européens savent lire l’anglais et peuvent utiliser de la documentation en anglais en recours, les communautés des langues CJC n’ont pas cette habitude de lire de l’anglais et ne peuvent se permettre ce luxe.

Pour de nombreuses personnes avec qui nous avons discuté, les traductions automatiques ne seraient pas acceptables pour leurs langues. Non seulement, ces traductions seraient médiocres mais les nombreuses communautés MDN qui travaillent à la traduction de ces documents seraient également vouées à disparaître. Nous voulions assurément éviter cela !

Aussi, nous nous concentrerons principalement sur un ensemble restreint de traductions manuelles afin de déverrouiller l’édition de certaines locales essentielles dès que possible après le lancement de la nouvelle plateforme.

Des traductions manuelles restreintes

Des tests rigoureux ont été réalisés et il semble faisable de générer le contenu traduit dans la chaîne de production principale. Nous distinguons les locales en deux catégories afin de déterminer celles qui seront déverrouillées et celles qui resteront en lecture seule.

  • Catégorie 1 : ces locales seront déverrouillées et pourront être éditées à l’aide de pull requests. Ces locales devront avoir au moins un représentant comme responsable de la communauté associée. Les membres de la communauté seront responsables du contrôle des pages localisées, de la mise à jour du contenu principal lorsque les versions anglaises seront mises à jour, de la relecture des contributions, etc. Le responsable de la communauté sera également en charge des décisions au sujet de cette locale et sera le point de contact entre l’équipe employée de MDN et la communauté.
  • Catégorie 2 : ces locales seront gelées et aucune pull request ne sera acceptée en l’absence de communautés pour les maintenir.

Les locales de catégorie 1 que nous commencerons par déverrouiller sont :

  • le chinois de Chine continentale (zh-CN)
  • le chinois de Taïwan (zh-TW)
  • le français (fr)
  • le japonais (ja)

Si vous souhaitez qu’une locale de catégorie 2 soit déverrouillée, vous devrez fournir une proposition démontrant la volonté d’une équipe active de prendre en charge le travail associé à cette locale. Le cas échéant, nous pourrons promouvoir cette locale en catégorie 1 et le travail de traduction pourra commencer.

Nous surveillerons l’activité des locales de catégorie 1 et rétrograderons en catégorie 2 celles qui ne sont plus maintenues par leurs communautés ; elles seront alors à nouveau gelées.

Nous pensons que ce nouveau système est un compromis acceptable, permettant à la communauté de travailler sur les traductions de MDN lorsque l’intérêt est présent tout en nous assurant que la maintenance de ces locales est viable et que le contenu ne devienne pas obsolète. Aujourd’hui, la plupart des locales ne sont pas maintenues et, en réalité, les modifications correspondantes ne sont pas revues : les lecteurs de ces locales ne savent alors plus s’il vaut mieux utiliser leur locale ou l’anglais par défaut et ne parviennent pas à tirer efficacement parti de MDN.

Processus de revue

Le processus de revue sera relativement simple :

  • Le contenu de chaque locale de catégorie 1 sera conservé dans un dépôt distinct.
  • Lorsqu’une PR est proposée sur ce dépôt, la communauté de localisation est alertée pour effectuer une revue.
  • Lorsque le contenu a été revu, un administrateur MDN est contacté afin de fusionner la modification. Nous devrions être en mesure de configurer cela afin que ce soit automatique.
  • Des bugs relatifs au contenu pourront être rapportés sur https://github.com/mdn/sprints/issues ainsi que sur le système de ticket du dépôt de chaque locale. Lors du triage, les issues du dépôt sprint seront affectées à l’équipe de localisation correspondante tandis que l’équipe de localisation sera responsable de trier et de résoudre les demandes rapportées sur le dépôt de la locale.

Traductions automatiques en parallèle des traductions manuelles

Nous avons précédemment abordé l’utilisation de traductions automatiques afin d’améliorer le nouveau processus de localisation. Nous n’oublions pas ce sujet mais souhaitons garder un système initial simple et réalisable. Au premier trimestre de 2021, nous verrons comment tirer le meilleur parti des traductions automatiques. Nous fournirons une autre mise à jour à la moitié du trimestre lorsque nous aurons progressé sur ce sujet.

À propos de Chris Mills

Chris Mills est écrivain technique senior à Mozilla où il rédige de la documentation et construit des démonstrations sur les applications web ouvertes, HTML/CSS/JavaScript, l’accessibilité, WebAssembly, etc. Il aime bricoler avec les technos web, donner des présentations en conférence ou auprès d’universités. Il a travaillé auparavant pour Opera et le W3C et apprécie du métal et une bonne bière. Il réside près de Manchester avec sa chère et tendre et ses trois enfants.


Illustration ajoutée à la traduction

par sphinx

Bidouilleux d’Web

Détails techniques sur la panne des modules complémentaires de Firefox

 -  Mai 2019 - 

Cet article est une traduction de Technical Details on the Recent Firefox Add-on Outage, écrit par Eric Rescorla, directeur technique de l’équipe (...)


Retrait de la confiance envers les certificats TLS de Symantec

 -  Août 2018 - 

Sites avec certificat émis par Symantec dans Chrome Canary à gauche et Firefox Nightly à droite La plupart des grands éditeurs de navigateurs ont (...)


Une plongée illustrée dans les modules ECMAScript

 -  Avril 2018 - 

Cet article est une traduction de ES modules: A cartoon deep-dive, écrit par Lin Clark. Merci à goofy pour la relecture ! Les modules ECMAScript (...)


Le projet Quantum de Mozilla, des ambitions et des précisions

 -  Décembre 2017 - 

Après un premier billet qui traçait les grandes lignes du projet et sa philosophie (Un saut quantique pour le Web) nous disposons maintenant d’un (...)


Bienvenue au MozFest de Londres

 -  Juillet 2017 - 

Le MozFest, pour Mozilla Festival, tiendra sa 8ᵉ édition à Londres cet automne. Le mouvement du Web ouvert s’y retrouvera du vendredi 27 au dimanche (...)