Greboca  

DLFP - Dépêches  -  Publication du SILL 2019

 -  26 avril - 

Le SILL, socle interministériel de logiciels libres 2019 vient de sortir. C’est le référentiel des logiciels libres recommandés par l’État français. Une version sort chaque année depuis 2014, généralement entre les mois de décembre et de janvier. Cette année, la sortie du référentiel a pris du retard, qui peut notamment s’expliquer par le changement à la tête de la DINSIC (direction des services informatiques de l’État français).

Rapide présentation du SILL

Le SILL est rédigé par trois groupes de travail (où MIM signifie « Mutualisation interministérielle ») :

  • le groupe MIMO, pour les outils bureautiques ;
  • le groupe MIMDEV, pour les outils de développement ;
  • le groupe MIMPROD, pour les outils de mise en production.

Dans cette version, les documents sont disponibles aux formats PDF, ODF, CSV (pour les tableaux) et HTML.

Le contenu du SILL ainsi que le dépôt Git sont sous Licence Ouverte 2.

Contact : Monsieur Bastien Guerry, référent logiciels libres à la DINSIC.

Nouveautés de cette version

Concernant les changements, on passera rapidement sur les numéros de version des logiciels précédemment référencés sans s’appesantir dessus, en relevant néanmoins que les distributions signalées sont CentOS 7.6 (souche Red Hat), Debian 9 et Ubuntu Eole 2.7, et l’on notera toutes les entrées, sorties et mises en observation, présentées ici par grandes catégories.

  • Production :
    • nouvelles entrées : Keycloak 4 et Kubernetes version distribution,
    • passage en recommandé : Jitsi, version distribution ;
  • Développement :
    • nouvelles entrées : Assistant RGAA 1.0.4 ; IS Designer 1.9.0, ARX Data Anonymization Tool 3.7.1,
    • fin de recommandation : PENCIL, Fitnesse, DBFit, PhpBB,
    • passage en recommandé : Chromium ;
  • Bureautique :
    • en recommandation : VRT network equipment (LibreOffice) 1.2, LireCouleur (LibreOffice) 4.7, OBS Studio,
    • en observation : Draw.io Desktop 9.3, WAPT 1.6 Community, GLPI 9.3.1.0, K-9 Mail 5.600, WebAccess (NVDA) 2019.04.11, assistant_rga (Firefox) 1.0.4, Wekan, Framadate, Limesurvey, NextCloud, MediaWiki, Rocketchat, Mastodon, uMap.OpenStreetMap, LibreOffice en ligne, Discourse, Drupal, Wordpress et Sympa.

Tout cela serait très réjouissant si, dans les faits, les administrations suivaient, ce qui est très loin d’être le cas, quand on n’assiste pas à des retours en arrière avec, par exemple à l’Éducation nationale, la suppression de serveurs GNU/Linux remplacés par du Microsoft pur, dur et coûteux.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

par Ysabeau, ZeroHeure, Davy Defaud, Nils Ratusznik

DLFP - Dépêches

LinuxFr.org

Installer LineageOS sur son appareil Android

 -  25 juin - 

Lorsque j’ai installé LineageOS sur mon smartphone, j’ai suivi des tutoriels sans réellement comprendre ce que je faisais. Je voulais donc écrire (...)


Firefox 67.0.1 : version mineure ou majeure ?

 -  23 juin - 

La version 67.0.1 de Firefox a été publiée le 4 juin 2019. De manière un peu étrange et inhabituelle, Mozilla a lancé une nouvelle fonctionnalité à (...)


L’enjeu de la bataille du Libre : la réappropriation des savoir‐faire

 -  22 juin - 

« Leur terre est morte et ils ne la possèdent même plus, ils sont endettés auprès de banques. Il faut des engrais sinon rien ne pousse. Les graines (...)


Un ASIC conçu intégralement avec des logiciels libres

 -  17 juin - 

Un ASIC (application‐specific integrated circuit, en anglais) est un circuit intégré d’électronique numérique conçu pour une application spécifique et (...)


Interview de Bastien Guerry, référent logiciels libres à la DINSIC

 -  9 juin - 

Bastien Guerry est, depuis décembre 2018, le référent logiciels libres de la DINSIC (Direction interministérielle du Numérique et du Système (...)