Greboca  

DLFP - Dépêches  -  Une plate‐forme recensant les codes sources de logiciels publiés par des organismes publics français

 -  14 octobre - 

La mission Etalab a lancé, le 9 octobre 2019, le site code.etalab.gouv.fr qui référence et donne accès à la liste des codes sources publiés par des organismes publics français. Elle incite les administrations à signaler leurs codes sources si ceux‑ci ne figurent pas dans la base de données.

Pourquoi ce site ?

Le site a été lancé pour s’inscrire dans la continuité de la politique de contribution de l’État aux logiciels libres entamée par la (future ex) DINSIC en mai 2018. Action qui encourage les agents publics à contribuer librement à des logiciels libres existants et avec leur adresse professionnelle.

Pour mémoire :

« les organismes publics doivent publier les codes sources des logiciels qu’ils développent ou font développer, ces codes sources sont considérés depuis la loi pour une République numérique comme des “documents administratifs” et sont soumis aux mêmes obligations que les bases de données. »

Page d’accueil du site code.etalab.gouv.frLa page d’accueil du site.

Comment et par qui ?

Le recueil des données est assuré par un logiciel développé par Antoine Augusti d’Etalab. Lequel logiciel figure, logiquement, dans la liste des codes sources du site data.gouv.fr. Et c’est Bastien Guerry, référent logiciels libres à la DINSIC, qui a développé le site Internet qui permet d’accéder aux données.

Si l’on ne trouve pas son code source ?

Les administrations françaises qui ne trouveraient pas leurs logiciels dans cet inventaire, sont invitées à le signaler, soit en ouvrant un ticket sur le site, soit en envoyant un courriel. Pour les aider, Etalab a même rédigé un guide juridique afin de leur permettre de déterminer si leurs codes sources relèvent de l’obligation de publication en code source ouvert.

Des archives versées à Software Heritage

Et, pour garantir une meilleure pérennité de ces logiciels, les codes sources qui figurent sur le site code.etalab.gouv.fr sont également versés à Software Heritage, dont lʼambition est de construire lʼarchive universelle des logiciels. À ce jour, 99 % des ressources répertoriées par code.etalab.gouv.fr y figurent déjà.

Commentaires : voir le flux atom ouvrir dans le navigateur

par Francois Revol, Ysabeau, Benoît Sibaud, Davy Defaud, Yves Bourguignon

DLFP - Dépêches

LinuxFr.org

Une victoire de l’éthique dans une guerre économique

 -  19 novembre - 

Blackbird est une entreprise américaine qui fait partie de la catégorie « chasseur de brevets » (patent troll, en anglais), et pas n’importe (...)


Meta‑Press.es : un méta‑moteur de recherche pour la presse dans votre navigateur

 -  2 novembre - 

Mozilla vient de valider l’ajout de l’extension Meta‑Press.es à son catalogue. C’est l’aboutissement de plusieurs années d’efforts et c’est une étape (...)


Plasma 5.16 et 5.17

 -  31 octobre - 

Nous n’avons pas parlé de Plasma depuis la version 5.15 sortie en février. Entre‐temps, le printemps et l’été ont été bien remplis ! Cette dépêche (...)


Les 10 paliers de libération d’un téléphone Android

 -  29 octobre - 

Android est basé sur un logiciel libre et peut être utilisé avec des logiciels libres. On pourrait définir dix paliers de migration d’un équipement (...)


Firefox 69 ☯

 -  17 octobre - 

La version 69 de Firefox desktop a été publiée le 3 septembre 2019. Les nouveautés apportent notamment une meilleure protection de la vie privée, (...)