Greboca  

Planet Libre  -  genma : Vorta, interface graphique à Borg

 -  9 janvier - 

Présentation de Vorta

Vorta est une interface graphique / un client du logiciel de sauvegarde Borg pour les postes de travail sous macOS X et différentes distributions GNU/Linux. Le but est donc d'intégrer BorgBackup à votre environnement de bureau

Dit autrement, Vorta est à Borg ce que GRsync est à Rsync : une interface graphique complète pour lancer graphiquement une sauvegarde avec Borg.

Le prérequis à son usage et bien évidemment d'avoir compris comment Borg marchait, pour savoir quels champs remplir et le pourquoi de tel ou tel option dans cette interface graphique. Le présent billet n'est ni un tutoriel sur Borg, ni un tutoriel sur Vorta. Je me contente de faire un retour d'expérience sur Vorta.

Le projet est disponible sur Github : https://github.com/borgbase/vorta

Dans la documentation il est indiqué qu'un simple

pip3 install vorta

suffit à l'installer.

Sur mon Ubuntu 18.04, j'ai rencontré des erreurs et il semble que les prérequis à l'installation soit de faire :

pip3 install PyQt5
pip3 install keyring==12.0.0 --force-reinstall

C'est donc encore en beta, la peinture n'est pas fraîche...

Quelques astuces

Pour le lancer, il faut le faire via la commande

vorta --foreground

car sinon aucun interface graphique n'apparaît à l'écran.

Quelques tests que j'ai fait

Par défaut, Vorta ne marche pas sur un répertoire Borg existant pour lequel on n'a pas de phrase de passe (pas de chiffrement de la sauvegarde) : le chiffrement est donc obligatoire en utilisant Vorta.

La création d'un nouveau dépôt depuis l'interface et les sauvegardes dans ce dernier marchent.

J'ai fait une comparaison de l'espace pris pour une même sauvegarde (de /home) avec une commande Borg manuelle versus une sauvegarde faite avec Vorta et on arrive à la même taille. Ce qui est parfaitement logique car on aura alors les mêmes options... Vorta n'est donc bien qu'une interface graphique à Borg.

Quelques captures d'écran ?

Une version en français ?

Comme indiqué dans l'issue ici https://github.com/borgbase/vorta/issues/99, les administrateurs systèmes ont la nécessité de parler anglais et cela ne pose pas de soucis que l'interface du logiciel soit en anglais. Par contre un logiciel conçu comme étant une interface graphique à Borg pour un usage bureautique a pour cible un plus large publique non forcément anglophone.

Pour l'instant, l'interface graphique est en anglais avec des chaînes de caractères codées en dur, mais comme l'interface graphique est en QT, elle doit pouvoir facilement être internationalisée et internationalisable. Je me suis proposé pour faire la version française (traduction des chaînes de caractères), vu que c'est du logiciel libre.

Gravatar de genma
Original post of genma.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

par genma

Planet Libre

Le Planet sur Linux et les Logiciels Libres

genma : Secure-delete

 -  15 janvier - 

Il y a quelques années, j'avais écrit un billet sur la commande Shred Shred - effacer définitivement un fichier. Mais cette commande ne permet que (...)


dada : Nextcloud, PHP-FPM, Nginx et Kubernetes

 -  14 janvier - 

Ma première installation de Nextcloud dans Kubernetes était basée sur l'image Docker contenant Apache2. Aucun souci notable au niveau de la synchro (...)


Jehan : Notre vision pour LILA et ZeMarmot

 -  Décembre 2018 - 

Imaginez un studio de film, avec des artistes et techniciens qualifiés, qui travaillent sur des films ou des séries intéressantes… et qui les (...)


dada : Kubernetes en multi-master sur du baremetal avec HAProxy

 -  Décembre 2018 - 

Quand on joue avec Kubernetes, on se rend compte que c'est aussi puissant que fragile. L'orchestration, ça ne s'improvise pas. Il faut vraiment (...)


genma : Retour d'expérience avec Borg comme outil de sauvegarde

 -  Décembre 2018 - 

Borg est-il prêt pour faire des sauvegardes de la production ? En un mot, je répondrai oui. En plus détaillé, il y aura le présent billet de blog. (...)